Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter Valérie, pâtissière de renommée au Havre Gourmand situé à Citronnelle dans le cœur de l’île Rodrigues. Un petit coin de Paradis, où il fait bon prendre le temps de savourer une petite pâtisserie, un jus de fruits fait maison, un café, un thé, un biscuit au cœur d’un jardin luxuriant.

Mais aussi et surtout pour y acheter les meilleures confitures de l’île à base de limon (citron doux de Rodrigues), le fameux pesto de Rodrigues, le sirop de grenadine (fruits de la passion) et toute autre douceur gustative. Valérie vend également du pain plusieurs fois par semaine, céréales, seigle etc. … (Pensez à le commander à l’avance.).

Puisque l’heure est aux confidences, j’ai rencontré Valérie sur ma route il y a quelques années de cela lors d’un très long séjour à Rodrigues (3 mois) et elle m’a ouvert sa porte, son cœur et m’a accueilli chez elle comme un « enfant lakaz » comme elle me dit souvent, autrement dit comme un enfant de la maison.
Valérie, cette femme au grand cœur a été frappée de plein fouet par un accident il y a quelques années, et elle y a perdu la vue. Dotée d’une sensibilité, d’une force de caractère et d’une détermination incroyable, elle a su relever le défi de tout recommencer et de se battre pour apprendre à vivre et continuer à travailler sans ses yeux entourée de son bras droit Lineda et de son mari André.

Au travers de tous les moments passés à ses côtés, elle a su me donner un autre regard sur la vie, la force qui l’envahit n’est autre qu’un espoir pour nombreux d’entre nous, son sourire évocateur est une dose de bonheur pour chaque vacancier qui lui rend visite.
Aussi paradoxal que cela puisse être, j’ai le sentiment d’avoir échangé avec elle, de profonds « regards » sur la vie. Un regard « autrement » bercé par une sensibilité profonde et une force inouïe.

Alors permettez-moi de vous la présenter…

Bonjour Valérie, merci de m’accorder un peu de ton temps pour partager avec nous un peu de ton vécu à Rodrigues… Tu es Mauricienne, pourquoi avoir choisi Rodrigues pour poser tes valises ?

J’aspirais à un changement de vie. Rodrigues, était selon moi le lieu idéal pour continuer mon cheminement personnel. C’est une île vraie, une île authentique où ce qui m’a le plus attiré, ce sont les gens, le peuple rodriguais et la douceur de vivre.
Rodrigues est un lieu où les gens savent encore se dire Bonjour, se connaissent, prennent le temps pour s’arrêter te saluer, te parler… C’est assez rare actuellement dans le monde.
Selon moi, le charme de Rodrigues, c’est l’être humain.

interview coralie valerie havre gourmand
valerie havre gourmand

Parle-moi de ton travail, au-delà des saveurs, des senteurs de tes merveilleuses confitures, y’a-t-il un message que tu souhaites donner aux vacanciers qui repartent avec un souvenir de chez-toi ?

J’ai voulu inventer mes propres recettes à base d’ingrédients essentiellement de Rodrigues, autant que possible, car par exemple, le chocolat n’est pas de Rodrigues. J’utilise beaucoup de fruits locaux, j’essaie de nouvelles choses, je m’évertue à penser des saveurs originales, j’adore essayer, tenter et quand j’ai une idée dans la tête, je peux refaire 10 fois s’il le faut, mais je veux que ça réussisse.
Mes confitures sont faites à base de limon et de pamplemousse local, après nous sublimons la base grâce à toutes les saveurs d’ici. Par exemple, j’aime la subtilité du mélange qu’offre le limon avec le safran local (curcuma) et le gingembre.

J’aime que le vacancier qui nous rend visite reparte avec un peu de soleil, un peu de chaleur de chez nous. J’aime tellement ce que je fais que je ne travaille pas un seul jour de ma vie sans y mettre tout mon cœur  dans mes réalisations, c’est un peu comme si le vacancier repartait avec un peu de moi aussi finalement.

valerie havre gourmand
interview valerie havre gourmand

Si tu devais donner un seul argument à un touriste qui hésiterait à venir à Rodrigues, quel serait-il ?

(sourire) Il est difficile de ne  te donner qu’un seul argument, mais je te dirais que Rodrigues est le pays où l’on retrouve le vrai, l’authentique, sans artifice, les valeurs simples… Existe-t-il encore beaucoup d’endroits comme celui-ci dans le monde ? Où le voyageur vient rencontrer et je dis bien rencontrer ? Une destination, sans avoir la sensation d’être un touriste, quelqu’un qui vient consommer ?

valerie havre gourmand

Rodrigues, est une île authentique, mais aussi reculée, éloignée de par sa situation du reste du monde, penses-tu que cela est un frein à l’épanouissement des Rodriguais

Ce que je trouve beau pour le vacancier qui nous rend visite, c’est qu’il vient découvrir ici un espace encore vierge, une terre innocente. Là où l’amour existe… Le bonjour existe. Le Rodriguais voit dans l’autre, une envie de découvrir le monde, une envie de partager sans arrière-pensée.

valerie havre gourmand

Si tu devais me donner un mot pour décrire Rodrigues quel serait-il ?

« Ayo (expression typiquement rodriguais qu’on utilise ici à toutes les sauces !) Je ne peux pas t’en donner plusieurs ? (rire) C’est difficile de trouver un seul mot, mais j’ai envie de te dire : nature, sourire, authentique, mais le plus approprié est selon moi le mot « VRAI ». Rodrigues est VRAIE.

Quel est selon toi le plus bel endroit de l’île ?

« Sans hésiter, selon moi, le plus bel endroit de l’île Rodrigues est : Anse Bouteille, j’en ai des souvenirs magnifiques lorsque j’avais encore mes yeux. C’est une crique incroyable qui se mérite, on n’arrive pas en voiture, on se gare et hop on est sur la plage. Non, il faut chercher ce coin de paradis, il faut marcher, il faut se battre pour y arriver.
C’est selon moi un véritable paradis, tu sais, c’est ici que j’ai perdu mon alliance, mais (rire) ce n’est pas grave, car c’est dans le plus bel endroit du monde ».

Un mot de la fin ?

Pour moi, Rodrigues est un lieu de ressourcement, où l’on vient se retrouver face à sois même où l’on fait le plein d’énergie. On y partage des sourires, du bonheur et une vie simple. C’est un endroit où il faut savoir se retrouver sans tous les artifices de la société d’aujourd’hui, et faire face au plus profond de son être pour en repartir enrichit du plus profond de sois même.